AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Dernières News
Titre 1

Texte 1


Titre 1

Texte 1


Nos Amis
Votez pour nous !
Guide du Nouveau
Règlement
Géographie & Anthropologie
Histoire & Journaux
Groupuscules
Système de Jeu
Contexte
Les Chroniques de Heriadel est un forum-RPG Heroic Fantasy.

« Le Continent d’Or s’étend du Vaste Océan à l’Océan Calme, sur des milliers de kilomètres.
Vous ne connaissez rien de ce qui s’y trouve, les lieux sont différents, les animaux sont différents, même ses habitants sont différents.
Un immense continent divisé en 5 pays.
Cinq races y cohabitent, fondamentalement différentes. Pourtant, elle s'unissent aux seins de groupes, font équipe, s'entraident.
Tout est calme... Mais, et si cela ne durait pas ?
Les pays sont en paix. Rien ne les menace ni de l'intérieur ni de l'extérieur. Leurs habitants y rient, y pleurent, s'y développent.
Ici, tout peut vous arriver, même si vous ne l’avez pas prévu…
SURTOUT si vous ne l’avez pas prévu. »
Les Prédéfinis

Partagez | .
 

 Iset - Le pays du Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Je suis le maître de votre destin.


Voir le profil de l'utilisateur http://heriadel.forumactif.com
Lun 19 Mai - 16:22

Iset en bref

Le Pays

Iset est un pays aride composé d'un grand désert et de montagne. La chaleur y est insupportable.

Les Habitants

Les Isetki forment un peuple particulier. Ils sont souvent vus comme de grosses brutes sans finesse, mais ils sont en réalité accueillants, loyaux et fougueux, à partir du moment où ils vous respectent.

Le Rapport aux autres

Les Isetki ont un rapport aux autres difficile: Ils sont en mauvais termes avec les Yllis et les Ajrorens mais s'entendent bien avec les Sirds et les Lumians.



La présentation du peuple Isetki est là pour vous aiguiller lors de la création de votre personnage et celle-ci présente uniquement les généralités : votre personnage peut différer !


TRUC


Dernière édition par Granny Malembouché le Sam 2 Aoû - 19:46, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis le maître de votre destin.


Voir le profil de l'utilisateur http://heriadel.forumactif.com
Ven 23 Mai - 16:47

L'indispensable

Description du pays

Iset est un pays aride d’une superficie moyenne d’environ 125 400km2. Balayé par les vents chauds venant du Sud, Iset est divisé en 3 régions :
K’Roka, la plus haute montagne d’Iset et également la région ayant le climat le plus clément. Grace à sa hauteur, tout son versant nord est protégé des vents chauds et on peut y trouver de l’ombre agréable permettant ainsi à la verdure de mieux se développer et aux animaux de se reproduire.
G’Roka, montagne peu élevée mais à l’allure biscornue. Elle possède ainsi de nombreuses cavités et recoins renfermant ombre et fraicheur.
Roka Nu Nam (appelée « Les Plaines Souffre » par les autres habitants de Heriadel) est en fait un grand désert aride, chaud où règne une légère et constante odeur de soufre (d’où son nom...). Rien n’y pousse, très peu de bêtes y vivent, c’est surement l’une des régions les plus hostiles de Heriadel.
Ses habitants, les Isetki, y sont très peu nombreux.


Les habitants

Les habitants d’Iset sont divisés en trois castes: Les K’isetki, les G'isetki et les Isetki nu nam (Voir Organisation de la Société).





Taille : 2m00 – 2m30
Poids : 90kg – 135 kg
Longévité : 70 / 80 ans
Taille : 1m80 – 2m10
Poids : 80kg – 110 kg
Longévité : 60 / 70 ans
Physique moyen

Les Isetki sont de réelles forces de la nature. Plus grands que tous les autres peuples, ils possèdent également des corps musculeux impressionnants. Sot serait celui provocant un Isetki sans raison ! Un homme Isetki est redoutable au combat, mais ce sont les femmes les plus dangereuses. Plus grandes, plus fortes, elles sont le sexe fort de cette race.
Vivant dans le désert, leur peau est basanée, d’une jolie couleur chocolat caramel. Leurs cheveux et leurs yeux sont foncés, mais la mode veut qu’ils décolorent leurs cheveux et leurs yeux grâce à la sève d’une plante poussant à l’ombre des montagnes.

Traits de caractère courants

Un peuple libre au sens du devoir

Les Isetki forment un peuple à la façon de vivre particulière. Loyaux et bornés, ils effacent leur intérêt personnel pour faire prévaloir l’intérêt commun. Bien mal regardé serait l’Isetki osant n’en faire qu’à sa tête. Un sens aigu du devoir, ils n’obéissent cependant qu’à ceux qu’ils considèrent comme respectables, ils ne sont en aucun cas un peuple servile. Ils se considèrent comme libres de leurs choix mais iront toujours là où ils considèrent devoir aider.
Un peuple impulsif mais loyal

Ils possèdent également un tempérament de feu qu’il faut savoir manier si on veut s’en faire allier, de violentes réactions succèdent bien souvent à un honneur bafoué ou à un acte égoïste. Mais, une fois qu’un Isetki est devenu votre ami ou vous considère comme une personne respectable, il sera toujours présent pour vous et n’hésitera jamais à se battre contre le monde entier s'il le faut !
Un peuple accueillant

A part ça, les Isetki sont également des personnes très joviales qui aiment les blagues fines et la bonne bière avec les compagnons d’armes !


Composition des noms

En Iset, la population possède un nom composé d’un prénom unique et d’un nom. En revanche, le nom de famille se compose d’une façon particulière : En fonction de la région ou l’on est né, le nom de famille prend une particule : K’nomdefamille à K’Roka, G’nomdefamille à G’Roka.

Cependant, ceux habitant Roka nu nam possèdent un nom de famille sans particule.


Mœurs & Particularités culturelles

Des divisions aux allures de discrimination

Les Isetki forment un peuple organisé en trois groupes. Les K’isetki, les G’isetki, et enfin les Isetki nu nam. Chacun de ces groupes vivent respectivement dans les montagnes K’Roka, G’Roka et la plaine Roka nu nam (ou les Plaines Souffre). A partir de ces lieux, une hiérarchie s’est mise en place.

Les K’isetki

Ceux vivant sur la plus haute montage, K’Roka, sont, et de loin, les plus respectés. Ils forment l’élite, sont craints et sont sans pitié envers les faibles.

Les G’isetki

Vient ensuite G’Roka, la montagne du milieu. Elle abrite les G’isetki, aisés et loyaux. Ils sont respectés mais ne sont pas considérés comme des presque demi dieux, a contrario des K’isetki.

Les Isetki nu nam

Enfin, abordons le cas de Roka nu nam, littéralement « la montagne sans nom ». Etant une plaine, ses habitants sont considérés comme des moins que rien et sont exclus de la société. Ils fonctionnent sous forme de clans et leur destin est sanglant et rude, bien que reposant sur les mêmes principes de loyauté et de dévouement.

Il est impossible de changer de groupe et les mariages entre personnes de groupes différents sont extrêmement mal vus. En général, la personne appartenant au groupe dit supérieur se retrouve exilée dans le groupe dit inférieur.

Une société matriarcale

La société Isetki est dirigée par des femmes. Plus fortes, ce sont bien évidemment les meilleures au combat et donc les plus respectées. Elles disposent des plus hauts postes et sont les plus féroces.


Organisation de la Société

Chez les K’isetki et G’isetki

Chaque montagne est formée d’un réseau de galeries menant toutes en un point central : les villes K'Sita à K'Roka, G'Sita à G'Roka où sont réunis les gens importants. K'Roka est ainsi dirigée par un conseil composé des 4 femmes les plus reconnues ayant vécu dans cette région. Ce sont elles qui prennent les grandes décisions internationales (comme les traités de paix, commerciaux etc), mais elles ne promulguent aucune loi et ne rendent pas justice. Leur rôle est donc de représenter le peuple isetki face aux autres peuples.

Conseil de K'Roka
Les 4 femmes les plus âgées et respectées nées sur K'Roka. Leur Rôle est de représenter le peule Isetki dans les autres pays.
|
Les K'Isetki
Peuple des K'Isetki.
|
Les G'Isetki
Peuple des G'Isetki.
|
Les Isetki nu nam

Les isetki, bien que querelleurs, ne commettent en général que peu d’infraction (ceci les déshonorant, eux et leur famille), et lorsqu’il y a litige, c’est par le combat que cela se règle. Ainsi les deux personnes en litige s'affrontent dans un combat à mort, généralement publique.

Chez les isetki nu nam

Roka nu nam est composée de nombreux clans autonomes généralement dirigés par la femme la plus forte. Certains se querellent, d’autres ont monté des alliances, mais ils ne sont pas prêts à ne former qu’un seul clan unique. Du moins pour le moment.



TRUC


Dernière édition par Granny Malembouché le Sam 2 Aoû - 18:35, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Je suis le maître de votre destin.


Voir le profil de l'utilisateur http://heriadel.forumactif.com
Ven 23 Mai - 17:12

Les petits détails interessants

Rapport à la religion

A l’heure actuelle, les isetki n’ont pas de religion, mais plus d’anciennes croyances plus ou moins reléguées au rang de légendes et superstitions.
Par exemple, il n'est pas rare de rencontrer un Isetki persuadé qu'Iset, le dieu du Feu, a été emprisonné par sa fratrie dans la montagne Ok Roka, comme le dit la Légende de la Grande Eau.


Alimentation & Spécialités culinaires

Alimentation générale

L’alimentation des Isetki se compose principalement de viande de rongeurs grillée et de petites pousses de plantes diverses que l’on trouve au pied des rochers. Ce peuple étant composé de réelles forces de la nature, les Mordants (principaux rongeurs peuplant Iset) sont élevés en masse, constituant ainsi la base de leur alimentation (il faut environ 4 à 5 Mordants pour remplir l’estomac d’un Isetki).

De plus, l’eau étant rare dans le pays et le soleil puissant, la principale boisson consommée est un mélange de jus de Vera et d’épices fortes.

Les mets des Isetki sont en général très épicés, et ceux-ci tiennent très bien l’alcool (que l’on boit depuis l’âge de 12 ans).

Spécialités culinaires

Le Kruiik braisé, surement l’un des plats les plus réputés. Fait à base de Kruiik (gros sanglier sauvage), c’est un plat qui se mérite : en effet, il n’est pas rare qu’un Isetki meurt en voulant attraper l’un de ces gros cochons. Souvent accompagné de pousses de Bambusae, plantes rares que l’on trouve près des sources. Ce plat est souvent apprécié des étrangers, car peu relevé.

La Pione e blaze. Attention, ce plat pourrait vous être fatal. Composé d’une Pione qui a macéré tout un mois dans un mélange de piment et de miel, c'est un plat extrêmement épicé.

Le K’ernel. Boisson alcoolisée (Environ 15%) obtenue à base d’amande et de miel. Très sucrée, celle-ci redonne un bon coup de fouet aux plus faiblards.


Habitat

Les galeries des G’isetki et K’isetki

Les K’isetki et G’isetki vivent dans les montagnes, dans de grandes galeries creusées qui les traversent de part en part. Richement ornées de pierres précieuses trouvées dans les profondeurs (surtout de Rubis, la pierre des Isetki), ces galeries forment un réseau complexe dans lequel les jeunes se perdent souvent. Au centre de chaque montagne se trouve une ville principale, fief du conseil, où se déroulent commerce et vie sociale.

Chaque femme Isetki creuse elle-même sa galerie-maison afin d’y accueillir sa future petite famille et de montrer sa puissance (plus celle-ci est ornementée, avec des pierres précieuses, de la pierre taillée, des trophées de guerre, et grande, plus la femme qui l’a construite est courtisée et est apte à s'occuper de sa famille).

Les maisons de sable brillant de milles feux

Quant aux Isetki nu nam, ceux-ci construisent leurs villes-campements à partir de sable traité par la chaleur de façon à créer des maisons de verre épais tantôt opaque, tantôt transparent. Chez eux, on ne se préoccupe pas de l’ornementation, mais plutôt de construire une maison pratique et fonctionnelle. Ce sont également les femmes qui les construisent.


Mode

Les Isetki s'habillent peu et simplement. Leurs vêtements sont faits à partir de peaux de bêtes (traitées ou non) et sont généralement faits pour être avant tout fonctionnels.

Mode féminine

Voici quelques exemples de vêtements portés dans ce pays par les femmes.
Quelques images:
 

Mode masculine

Voici quelques exemples de vêtements portés dans ce pays par les hommes.
Quelques images:
 


Les relations internationales

Extérieure

Isetki et Yllis

Depuis la Grande Guerre, Yllis et Isetki se vouent une haine sans égale. S'ignorant royalement aujourd'hui, chaque peuple est vu d'une façon très péjorative chez l'autre. Les Yllis passent ainsi pour des personnes hautaines et snob tandis que les Isetki sont traités de soulards lourds et bêtas.

Cependant, Iset et Yllisia maintiennent une paix précaire : chaque peuple évite de rendre visite à son voisin, pas ou peu d’échanges commerciaux, une compétitivité exacerbée et des rapports polis (ou presque...).

Isetki et Lumians

Les deux pays n’ont que très peu de contact, les Lumians étant principalement reclus dans leurs terres. Cependant, lorsqu’ils se croisent au détour d’un chemin, leur rencontre est toujours joviale.

Isetki et Ajrorens

Là aussi, les Isetki ne se sont pas fait que des copains. Bien que leur haine ne soit pas aussi forte que celle dévouée aux Yllis, aucun n'oublie le rôle qu'a tenu les Ajrorens.

Isetki et Sirds

Isetki et Sirds sont en très bon terme : il n’est pas rare que l’on voit un Isetki en Sirdi ou inversement pour vendre ses produits. Les Sirds apprécient la franchise et la droiture des Isetki, tandis que ces derniers aiment la curiosité et l’ouverture d’esprit que les Sirds ont à leur égard.

Intérieure

Entre K’isetki et G’isetki

Les trois régions cohabitent en toute sérénité, tant que la hiérarchie est respectée. Les G’isetki obéissent aux souhaits des K’isetki. Il n’y a que peu d’accrochages tant les notions de respect et d’honneur sont ancrées en eux.

Et les Isetki nu nam dans tout ça ?

Personne ne s’occupe d’eux : les G’isetki et K’isetki ne s’aventurent pas à Roka nu nam et inversement. Une ignorance totale règne, pour le meilleur et pour le pire, bien que certains Isetki nu nam vouent une belle rancœur envers ces castes supérieures.


Le langage

Tous les peuples parlent la même langue sur le Continent D'Or, celle des Sirds, cependant des restes de Diom e Iset (littéralement « La langue d’Iset ») subsistent et sont connus de tous les Isetki.

Prononciation

Les particules se prononcent comme une syllabe.
Ex : la particule de K’isetki, se dit « kaa »

Toutes les voyelles se prononcent.
Ex : oi, se prononce « ohi » et non « oua »

Les e seuls se prononcent « é », et les e composant un mot se lit « è ».
Ex : Diom e Iset se dit « Dihom é Isèt »


Grammaire & conjugaison

La grammaire et la syntaxe sont les mêmes que celles de la langue des ???.
Les verbes, quant à eux ne se conjuguent pas et sont toujours utilisés sous leur forme verbale.
Ex : Le verbe « eate » (= manger), garde toujours cette forme là. La compréhension du temps se fait grâce à l’utilisation d’adverbes de temps.

Quelques expressions

« Dun e goat » = Crotte de bique
« Iset'ta ! » = Par Iset !



TRUC
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Iset - Le pays du Feu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Wikileaks: Les pays Arabes peu tendre envers l'Iran
» Les EUA ne pourra plus soutenir les pays dependants....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: La Grande Bibliothèque de Valréal :: Géographie & Anthropologie-